La Dame en noir - Film (2012)
La Dame en noir - Film (2012)

Film de James Watkins Drame, Épouvante-horreur et thriller 1 h 35 min 3 février 2012

Arthur Kipps, un jeune notaire, chargé des droits de succession d'une cliente décédée récemment, se rend dans la maison de celle-ci. Le jeune homme découvre de terribles secrets et se retrouve face au fantôme d'une mystérieuse femme en noir...

  • Seed
  • :
  • 1086
  •  
  • Leech
  • :
  • 380

La Dame en noir Film


Pour télécharger le contenu vous devez installer un logiciel de "Torrents" : Utorrent

Cliquer ensuite sur « Telecharger le Torrent » ci-contre et le téléchargement débutera !

Je voulais voir ce film depuis quelques temps déjà mais j'avais pas envie de bouger ma carcasse. Puis ce soir, sur un coup de tête, j'ai fait chauffer le moteur et je suis parti au cinéma, seul, pour la séance de 23h, histoire d'être bien dans l'ambiance ; le froid, le noir, la solitude...

Alors je vais vous épargner le discours du mec malhonnête faussement cultivé qui vient tout juste de passer sa dernière demie-heure à chercher des infos sur l'internet mondial à propos des productions de la Hammer, histoire de faire genre, car j'y connais pas grand chose.

Simplement, on sursaute de temps en temps mais on est jamais vraiment surpris ni glacé par la peur. C'est juste une peur liée à l'ambiance globale, pas à l'action. Je me rappelle d'un Insidious bien plus flippant dans le genre esprits, fantômes hoooo ! Mais il faut admettre que ça marche quand même, on est angoissé, on y croit (pas toujours), le jeu d'acteur est bon sans être saisissant et les décors sont vraiment très bien foutus. Mention spéciale au marais qui est juste l'une des meilleures idées de ces dernières années : le manoir est en hauteur, totalement coupé du monde et est périodiquement submergé par l'eau ce qui rend la fuite impossible (on s'embourbe). Mais cet isolement est pas exploité et ça c'est vraiment dommage.

En se lançant dans un tel projet, il savait qu'il ne toucherait pas (au sens figuré) sa fanbase Harry Potter. Il a pas choppé la grosse tête, et c'est tout à son honneur. Il ne signe pas le film d'épouvante de l'année, c'est certain, mais c'est un bon début pour Daniel Radcliffe qui fait des choix intérressants et qui, je l'espère, saura se détacher de son personnage de sorcieux bigleux.

Ah oui aussi j'oubliais, le chien, il est passé où en fait ?!